Biographies

Marie Curie et le rayonnement

Marie Curie et le rayonnement

Elle a été la première personne à recevoir deux prix Nobel de physique et de chimie et la première femme à avoir travaillé comme professeur à l'Université de Paris.

Marja Sklodowska, connue sous le nom de Marie Curie, était une brillante scientifique d'origine polonaise née à Varsovie le 7 novembre 1867.

Déjà en 1891, il se rend à la ville de Paris, où il s'inscrit au cours de sciences de la prestigieuse université de la Sorbonne. Deux ans plus tard, il termine ses études de physique comme numéro un de sa promotion.

En 1894, elle rencontre son mari, Pierre Curie. Bien que tous deux travaillent dans le domaine du magnétisme, Marie Curie se consacre à l'étude des rayonnements uranifères, intéressée par les découvertes récentes faites autour des nouveaux types de rayonnements par Wilhelm Roentgen et Antoine Henri Becquerel.

Ainsi, en utilisant les techniques piézoélectriques développées par Pierre, Marie a mesuré le rayonnement de la pechblende, un minéral qui contient de l'uranium. Ainsi, il a observé que le rayonnement de ce minéral était plus intense que ceux produits par l'uranium pur, alors il s'est rendu compte qu'il devait y avoir des éléments inconnus qui étaient plus radioactifs que l'uranium.

Marie Curie a été la première à utiliser le terme «radioactif» pour découvrir tous ces éléments qui émettent des radiations lorsque leurs noyaux se décomposent.

Après avoir terminé ses travaux sur le magnétisme, Pierre Curie a rejoint l'enquête de sa femme. De cette façon, le mariage a découvert en 1898 deux nouveaux éléments radioactifs: le polonium et le radium.

À la suite de cette découverte, les deux ont été récompensées par le prix Nobel de physique, qu'ils ont partagé avec Becquerel, et Marie Curie est devenue la première femme à recevoir ce prix.

Après la mort de Pierre Curie, Marie Curie a poursuivi ses recherches, obtenant un deuxième Nobel de chimie pour ses études sur la radio et ses composés.

Enfin, Marie Curie est décédée en France le 4 juillet 1934 des suites d'une anémie pernicieuse causée par une longue exposition aux radiations

◄ PrécédentSuivant ►
Michael Faraday et l'électromagnétismeErnest Rutherford et la physique atomique

Vidéo: La radioactivité naturelle : L'épopée du radium (Octobre 2020).