Terre et lune

Le Paléozoïque: Dévonien, Carbonifère, Permien

Le Paléozoïque: Dévonien, Carbonifère, Permien

Dans la deuxième partie du Paléozoïque, les terres émergentes sont divisées en deux continents, Laurasia au nord et Gondwana au sud, qui sont habillés de vert avec d'immenses forêts de plantes à graines.

A cette époque, l'expansion de la vie sur les continents s'est consolidée. Cependant, l'ère paléozoïque s'est terminée avec la plus grande extinction de masse de l'histoire de la Terre, celle du Permien-Trias, qui a provoqué la disparition de 70% des espèces terrestres et 90% des espèces marines.

Dévonien: amphibiens, insectes et plantes à graines

La période dévonienne, qui a commencé il y a 420 millions d'années, est caractérisée par l'apparition de plusieurs types de poissons, dont des requins, des dipnoos, des poissons blindés et une forme primitive de poisson à écailles dures. Les premiers amphibiens ont probablement évolué à partir de ces derniers, apparus il y a environ 365 millions d'années.

Il y avait aussi des coraux, des étoiles de mer, des éponges et des trilobites, ainsi que certains arthropodes terrestres, y compris le premier insecte connu, bien que sans ailes. Des plantes ligneuses se sont développées et, à la fin du Dévonien, d'autres plantes terrestres telles que des fougères, des prêles et des écailleux apparentés aux actuelles selagos.

Dans le Dévonien sont apparues les premières plantes à graines, qui se sont propagées rapidement formant d'immenses forêts.

Il y avait beaucoup d'activité tectonique, puisque Gondwana et Laurusia se sont poussés sans trêve. Vers la fin de la période, il y a eu une nouvelle extinction massive due au refroidissement du climat qui a surtout affecté la vie marine.

Carbonifère, la diversité de la vie

Il y a environ 359 millions d'années, certaines plantes terrestres ont commencé à se diversifier et à augmenter en taille, en particulier dans les zones marécageuses. D'immenses forêts prospéraient et étaient enfouies dans des strates successives qui, avec le temps, sont devenues du charbon. C'est pourquoi cela s'appelle Carbonifère.

Un groupe de requins, les cestraciontes, prédominait parmi les grands organismes marins. Les animaux terrestres les plus remarquables étaient une sorte de lézards amphibies qui venaient du dipnoos.

Dans la deuxième partie du Carbonifère, des reptiles ont émergé, qui ont évolué à partir d'amphibiens et étaient déjà terrestres. D'autres animaux de cette période étaient des arachnides, des serpents, des scorpions, plus de 800 espèces de grenouilles et d'énormes insectes, les plus grands qui aient existé.

Les plus grandes plantes étaient des arbres écailleux, dont les troncs mesuraient plus de 1,8 mètre à la base et mesuraient 30 mètres de haut. Il y en avait aussi pendant cette période gymnospermes primitives et le premier vrai conifère, une forme avancée de gymnosperm qui consistait en une plante vasculaire avec des graines, mais sans fleurs.

Parmi les anciennes masses terrestres, seul le protocole de la Sibérie se trouvait au nord des tropiques, atteignant presque le pôle nord. Gondwana, qui comprenait ce qui allait devenir l'Amérique du Sud, l'Afrique, l'Inde, l'Australie et l'Antarctique, était entièrement dans l'hémisphère sud et englobait une vaste zone centrée au voisinage immédiat du pôle. La période carbonifère s'est terminée par une grande glaciation.

Permien: reptiles et Pangaea

La dernière période du Paléozoïque, le Permien, a commencé il y a 299 millions d'années. Des événements aussi importants que la disparition d'une grande partie des organismes marins et l'évolution et l'expansion rapides des reptiles se sont produits, diversifiés en deux types: des lézards semblables aux lézards, complètement terrestres et des reptiles semi-aquatiques lents.

Un petit groupe de reptiles, teriodontes ou teriodontos (Theriodontia, dents de bête en grec), étaient à l'origine des mammifères et donc de nos ancêtres. La végétation de cette période, très abondante, était constituée principalement de fougères et de conifères.

La dernière partie du Paléozoïque a été une période d'agitation généralisée de la croûte terrestre, au cours de laquelle des continents ont émergé sous les mers peu profondes du précédent carbonifère. Les dépôts accumulés dans les fosses géosinclinales ont été mis sous pression et élevés sous forme de systèmes montagneux: les Appalaches du centre et du sud en Amérique du Nord, et l'Oural dans ce qui serait plus tard le territoire occupé par la Russie.

L'Europe et l'Asie ont rejoint tandis qu'à l'ouest une collision entre les plaques continentales reliait l'Amérique du Nord au continent du Gondwana. À la fin de la période permienne et donc du Paléozoïque, toutes les masses continentales se sont réunies en une seule, appelée Pangée.

Découvrez plus:
• Chronologie des glaciations
• Pangea, toute la terre
• Formation de charbon à Barruelo de Santullán


◄ PrécédentSuivant ►
Le Paléozoïque: Cambrien, Ordovicien, SiluriqueLe Mésozoïque commence: le Trias